Lifting-fronto-temporal

Le lifting temporal ou fronto-temporal

Le lifting temporal vise à corriger l’affaissement de la queue des sourcils, c’est à dire de la partie externe de ceux-ci.

L’affaissement des sourcils avec le temps est généralement global, correspondant en fait à un affaissement du front, mais il est généralement plus important sur la partie externe de ceux-ci.

Cet affaissement de la queue des sourcils est responsable d’un aspect tombant et triste du regard ; sa correction permet d’obtenir un regard plus haut, plus ouvert, plus avenant et jeune.

Chez la femme, l’idéal est de repositionner la queue des sourcils au dessus des arcades sourcilières, rendant celles-ci plus saillantes.

Lorsqu’on souhaite relever l’ensemble des sourcils, on parle de lifting fronto-temporal ; dans ce cas, l’objectif est d’ascensionner aussi bien la queue des sourcils que leur tête (partie interne), et leur partie médiane.

lifting-fronto-temporal

Cette intervention est rarement réalisée seule ; elle permet généralement de compléter, pour  en améliorer le résultat, une autre intervention de chirurgie esthétique du visage :

blépharoplastie, intervention de chirurgie esthétique des paupières

– lifting médio-facial, permettant d’ascensionner le haut des joues et les pommettes

lifting cervico-facial, traitant le bas du visage et le cou.

Le lifting temporal est pratiqué par des incisions dissimulées dans le cuir chevelu au niveau des tempes.

lifting-temporal

Lorsque l’on veut permettre une ascension des parties médiane et interne des sourcils, d’autres incisions au niveau du cuir chevelu peuvent être nécessaires et/ou une incision au niveau du pli naturel des paupières supérieures ; dans ce dernier cas, on réalise alors généralement une blépharoplastie supérieure associée, intervention permettant de retirer l’excès de peau présent sur des paupières «tombantes» ; le lifting temporal et la blépharoplastie supérieure sont deux interventions de chirurgie esthétique du visage particulièrement complémentaires et fréquemment réalisées dans le même temps.

Un lifting temporal ou fronto-temporal peut être réalisé sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.

En pratique le mode d’anesthésie et la durée de l’hospitalisation dépendent généralement des interventions réalisées dans le même temps.